Créer un tunnel de conversion

La stratégie marketing web d’un site de vente en ligne ne saurait se passer de la création d’un tunnel de conversion. En effet, cette stratégie aussi innovante qu’efficace consiste à optimiser l’expérience d’un internaute sur chacune des étapes pour qu’un simple visiteur puisse rapidement se transformer en prospect et ensuite en client.

 

Amener plus de trafic sur son site grâce à un tunnel de conversion

Des millions d’internautes visitent chaque jour des sites internet, mais n’achètent pas forcément. En effet, le taux d’abandon moyen est d’environ 70 % alors qu’ils en sont déjà au panier. Pour un site e-commerce, mettre un tunnel de conversion optimal en place est la meilleure des stratégies afin d’accroitre son taux de transformation. La première chose à faire est tout d’abord de cibler vos clients potentiels afin d’amener plus de personnes intéressées à visiter votre site. Il vous faut trouver une solution pour récupérer leur adresse mail. Vous devez vous poser les bonnes questions à leur sujet pour voir ce que vous pouvez leur apporter. Il vous faut inciter les internautes à s’inscrire à votre newsletter. Certes, il devient de plus en plus difficile de se procurer des adresses mails, mais vous pouvez tenter d’offrir une remise en échange d’une remise. Il vous sera également nécessaire de créer un espace client.

 

Optimiser l’expérience utilisateur sur son site

Même si le graphisme de votre site est particulièrement esthétique et que la navigation y est particulièrement agréable, cela ne suffira pas forcément pour créer un lien durable avec le client. Vous devez mettre un système d’offres attrayantes en place, c’est le meilleur moyen de fidéliser les internautes. Le contenu du site en lui-même est d’une importance capitale pour votre tunnel de conversion. C’est le meilleur moyen d’amener les prospects à consommer. Ne lésinez pas sur le design de la page panier en y intégrant des éléments qui lui inciteront à aller jusqu’au bout et non à abandonner. Placez des éléments rassurants qui serviront à conforter l’internaute au moment de son achat. Un récapitulatif clair sera grandement apprécié par un acheteur potentiel. Précisez que la transaction est sécurisée et que la livraison sera rapide.

Guide du référencement local

La démocratisation des supports mobiles tels que Smartphone et tablette a radicalement bouleversé le comportement d’achat des consommateurs. Les entreprises actuelles sont ainsi tenues d’élaborer de nouvelles stratégies webmarketing pour s’adapter à cette tendance. En effet, de nombreux internautes effectuent actuellement des recherches géographiques pour trouver un produit ou un service de proximité. C’est dans ce cadre là que le référencement local trouve toute son importance.

À qui se destine le référencement local ?

Théoriquement, le référencement ou SEO local est une nouvelle pratique visant principalement à positionner un site web sur une requête (mot ou expression clé) qui implique un élément géographique. Compte tenu de ce critère de recherche, toute entreprise qui travaille une zone de chalandise particulière est amenée à élaborer une stratégie adaptée. Ainsi, le SEO local s’adresse aussi bien aux établissements hôteliers qu’aux commerces locaux et autres prestataires de services situés dans une zone géographique déterminée.

Comment fonctionne le SEO local ?

Contrairement au référencement naturel classique, le SEO local repose sur deux types de recherches localisées.

  • Une requête libre

Il s’agit d’une recherche sans précision géographique. Autrement dit, l’internaute effectue une requête sur les moteurs de recherche en tapant une expression clé générique de type « restaurant chinois ». Les résultats qui vont apparaître sur les SERPs dépendront de votre position géographique. Plus une entreprise se trouve à proximité de votre établissement, plus elle aura la chance de ressortir dans les premiers résultats.

  • Une recherche précise

La requête est ici bien déterminée. L’internaute précise exactement l’emplacement de sa recherche : « restaurant chinois sur Bordeaux », « restaurant chinois Lyon »… Dans ce cas, les résultats qui vont être proposés par les moteurs de recherche seront des établissements qui se trouvent dans la zone géographique indiquée.

Quel outil utilisé en référencement local ?

Jusqu’à maintenant, le seul outil de prédilection du référencement local reste Google+ Local. C’est un outil facile à prendre en main et très efficace pour améliorer le positionnement de votre site sur Google. Il suffit de créer un compte Google+ Local et d’y renseigner les informations de votre entreprise : coordonnées, localisation, etc. Notons que ce service a été fusionné avec Google Adresses pour donner naissance à Google Mybusiness.

Le Story Telling ou l’art de raconter une histoire sur le web

Technique de communication très appréciée en community management, le Story Telling se définit comme l’art d’imaginer, analyser et raconter des histoires dans un but marketing, managérial ou pédagogique. Dans un contexte concurrentiel difficile, les entreprises et les marques adoptent cette stratégie afin de sortir du lot et marquer les esprits des consommateurs. L’élaboration d’une belle histoire requiert toutefois une certaine préparation et de l’organisation. Focus sur les bonnes pratiques à adopter pour créer un bon Story Telling.

Bien identifier sa cible

Le Story Telling est un outil de communication incontournable pour se démarquer de la concurrence. Comme toute stratégie marketing, il a aussi pour but de transmettre un message pertinent et en parfaite adéquation avec l’activité principale d’une entreprise ou d’une marque. Avant de créer son Story Telling, la première étape consiste à définir sa clientèle cible, et cela de façon exhaustive. N’oublions pas que cette technique vise principalement à capter l’attention, séduire et convaincre les consommateurs en misant sur leurs émotions. En procédant ainsi, il est plus aisé d’influencer le comportement d’achat des clients.

Déterminer l’émotion recherchée

Une histoire captivante est susceptible de provoquer chez les consommateurs des réactions physiques apparentes telles que les larmes, la montée d’adrénaline ou la tension. Incontestablement, une belle histoire influence le comportement humain, souvent malgré nous. Lorsque les entreprises ou les marques utilisent cette influence sur le comportement des clients à des fins marketings, elles entrent dans l’univers de la « communication narrative » ou le Story Telling d’entreprise. Pour tirer profit des avantages de cette stratégie, il faut réfléchir à l’émotion que l’on souhaite déclencher : amour, joie, haine, tristesse, etc.

Concevoir l’histoire

Après avoir identifié sa clientèle cible et déterminé son objectif, il convient maintenant de passer à la conception et la rédaction de l’histoire. Comme toute stratégie de communication, le Story Telling se base sur l’imagination et la créativité, quelle que soit la nature du récit, réalité ou fiction. Afin que l’histoire touche son auditoire et déclenche en lui une émotion, elle doit engendrer du plaisir à l’écoute tout en privilégiant la dimension visuelle à travers une vidéo d’animation.

Optimiser son site Internet en utilisant Google Analytics

Google Analytics est une solution qui permet de mesurer l’audience (solution qui arrive en première place dans le domaine). Mais l’utiliser à cette seule fin serait une erreur car elle permet d’aller plus loin et l’exploiter correctement permet d’optimiser son site.

En résumé, elle permet de réaliser des statistiques de consultation et de comportements en fonction d’indicateurs déterminés (qui vont varier selon les besoins, d’un site à un autre). On parle alors de KPI (key performance indicator).

A quoi sert Google Analytics ?

Ce système d’analyse va permettre de connaitre le comportement d’un Internaute et de déterminer le taux de rebond. Ce taux est particulièrement important, il représente le pourcentage de visiteurs ayant quitté la page d’accueil sans avoir visité le site et ses différentes pages (bien entendu, ce taux n’a pas de signification pour ce qui concerne les landing pages, ces pages uniques destinées à faire une captation ou promotion).

Ce taux de rebond a double vocation. Tout d’abord, il va vous indiquer si votre site est ou n’est pas visité au-delà de sa page d’accueil. Dans ce dernier cas, vous devrez vous interroger sur les raisons qui conduisent les visiteurs à faire immédiatement demi-tour sans qu’ils se transforment en clients. Il peut s’agir d’un référencement peu pertinent (la page suggérée ne correspond pas à l’attente) ou bien n’est-elle pas suffisamment attractive dans le fond ou la forme pour susciter l’envie de poursuivre plus loin ?

Par ailleurs, sachez que plus ce taux rebond est élevé, moins les moteurs de recherche (et particulièrement Google) n’accordera d’importance à votre site et, donc, peut-être l’aurez-vous déjà compris, moins bien vous serez positionné. Les moteurs de recherche ont pour objectif de proposer des sites intéressants et pertinents à leurs visiteurs. S’ils constatent que votre site n’intéresse pas au-delà de sa première page, il en déduit qu’il n’est pas aimé et par conséquent pas le pénaliser et ne pas le suggérer favorablement.

D’autre part, il va vous aider à évaluer l’efficacité d’une campagne publicitaire. Par exemple, vous avez consacré quelques dizaines d’euros à une campagne Facebook ou plus et vous exploiterez ses indicateurs pour mesurer l’impact généré. En outre, Google Analytics vous permet de connaitre l’origine du clic (par quel biais votre visiteur est arrivé sur la page d’accueil, publicité, référencement naturel…).

Ainsi, vous pourrez déterminer vos budgets publicitaires, l’investissement nécessaire à votre référencement naturel ou référencement payant. En résumé, vous pourrez déterminer votre stratégie digitale.

Cette solution vous permet de déterminer les périodes les plus propices à votre marché (on parle alors de saisonnalité) pour définir précisément votre stratégie. Vous pouvez également connaitre le matériel utilisé par le visiteur ; ainsi si majoritairement il s’agit de consultations par des téléphones, il vous faudra peut-être penser à améliorer la version mobile et responsive….

Les KPI sont très nombreux et il vous faudra les explorer et définir ceux qui sont en intéressants dans votre entreprise.

L’utilisation de Google Analytics requiert la création d’un compte et quelques paramétrages au démarrage. Sa consultation et l’interprétation des statistiques est simple. N’hésitez pas à faire appel à un expert au besoin pour l’installer. Par la suite, consultez régulièrement votre compte pour vous adapter et rendre votre site et votre marketing efficients.

Faire de la publicité sur Youtube

Quand on développe une activité, que l’on doit assurer la promotion de sa société, il est rarement envisageable de diffuser des spots publicitaires sur les chaines télévisées tant les coûts sont élevés. YouTube propose des offres abordables et efficaces.

Cette plateforme vidéo s’impose après Google, au même titre qu’un moteur de recherches. On y recherche des vidéos sur tous les sujets. Plus d’un milliard d’Internautes y convergent chaque jour y regardent quelques 200 millions d’heures de vidéo.

Inclure YouTube dans son plan d’actions commerciales serait donc plutôt judicieux, ne croyez-vous pas ? D’autant plus que le format vidéo est percutant et plus aisément mémorisé. C’est tout l’intérêt d’une publicité, être vue et retenue.

Comment fonctionne la publicité sur YouTube ?

Youtube appartient à Google. Ses publicités sont intégrées à l’outil Adwords de Google. Si vous connaissez AdWords, il vous sera ainsi simple de maitriser vos campagnes publicitaires au travers de YouTube.

Le budget est à la vue. Vous ne payez que ce qui est vu. Contrairement à d’autres supports où vous payez un forfait fixe et cela que 10 ou 10 000 personnes ne soient atteintes par votre publicité.

La mise en œuvre est simple :

  • Vous créez votre vidéo
  • Vous la mettez en ligne
  • Vous vous connectez à votre compte AdWords (si vous n’en disposez pas encore, il vous suffit de le créer)
  • Vous définissez le format de votre publicité : Instream (jouée avant la vidéo YouTube) ou Indisplay (encart à droite des vidéos)
  • Vous créez votre campagne et définissez le ciblage et le budget
  • Vous lancez la diffusion de votre campagne publicitaire

Les avantages

Un gain financier : des coûts moins élevés que ceux des médias de masse habituels.

Un ciblage affiné : l’âge, le sexe, la ville, le département, la région, les centres d’intérêts. Par exemple, si vous commercialisez des produits cosmétiques, il serait intéressant d’intégrer votre publicité à des vidéos traitant de maquillage plutôt que de motorisation de gros engins.

Le format vidéo : l’audiovisuel est une véritable valeur ajoutée et est apprécié des Internautes car est plus percutant, original, parlant…

Le backoffice : obtenir des statistiques et ainsi mesurer l’impact, les performances, évaluer le retour sur investissement vous permet d’axer vos campagnes, les ajuster, les arrêter, les poursuivre, les réitérer…

La viralité : les Internautes partagent très facilement les vidéos, notamment au travers des réseaux sociaux ce qui entraine la fameuse « viralisation » (ou effet boule de neige).

Favoriser les visites et le référencement : cette publicité vous permet de diriger le visiteur vers votre site Internet pour vous faire connaitre et aussi favoriser votre positionnement dans les moteurs de recherches.

Autant d’avantages de taille à moindres coûts à exploiter pour développer votre activité.